Les mots : l’art de parler mais aussi d’écouter

Les mots ont toujours eu un certain pouvoir, une certaine force.

Qui n’a pas été atteint, touché par un mot, une phrase d’une autre personne ? Que ce soit négativement ou positivement ?

Depuis que l’Être humain sait parler, communiquer, il utilise des symboles, des dessins, des courbes. Car une lettre est un dessin, une courbe qui s’en va à droite, à gauche, en haut, en bas.

Et puis ces courbes ont donné naissance à des lettres, des mots qui ont été définis.

Sauf que je constate qu’un mot va être compris différemment selon celui ou celle qui va l’utiliser et/ou qui va l’entendre. Chacun va interpréter ce qu’il entend selon ses convictions, ses humeurs, ses préjugés, donc va comprendre souvent l’inverse de ce que l’orateur dit.

Voilà le début du problème de la communication entre les individus sur cette chère Terre.

L’utilisation des mots devient abusive, abrasive, brouillée, … jusqu’à ce que nous en devenions étrangers.

On ne sait plus s’exprimer. On ne sait plus s’écouter ou écouter l’autre, avec une écoute attentive en utilisant consciemment notre ouïe et en évitant de s’égarer intellectuellement.

Savons-nous nous écouter les uns les autres ? La plupart du temps, on se parle à soi-même, et quand on croise quelqu’un qui voudrait bien nous dire quelque chose, on n’a ni le temps, ni l’envie, ni l’intention d’écouter.

(J. Krishnamurti, Cette lumière en nous, la vraie méditation, Paris, Stock, 2014, p 125).

C’est par la pratique méditative que je me rends compte de cela.

Chacun « balance », jette des mots dans un espace sans pour autant prendre conscience de la sélection de ses mots.

La méditation de pleine conscience donne l’opportunité de se poser complètement.

D’une nature observatrice, il m’est parfois navrant de voir et d’entendre des débats privés ou publics, car c’est un exemple flagrant du jeu de mots. Je l’appellerais « le tennis verbal ». Les mots deviennent vides de sens car répétés machinalement.

Si l’on fait vraiment attention à ses mots, je pense que nous parlerions un peu moins, car nous en ferions un meilleur usage.

Chaque mot a son propre pouvoir.

Depuis ma pratique de la pleine conscience je parle et j’écoute plus posément, car ma concentration est davantage orientée sur le moment présent. Ainsi, je veux prendre soin des mots que je vais employer. Selon moi, ces mots vont être un des éléments décrivant ma pensée, donc ma personnalité mais vont aussi délivrer un message plus clair et plus précis aux destinataires de ce message.

La méditation me permet d’avoir une pensée plus juste et de ce fait des mots plus justes, en accord avec moi-même. Je ne cache pas que j’y arrive tout le temps, mais c’est un exercice agréable et important pour toute relation humaine.

Comme disait le sage indien J. Krishnamurti :

Si vous écoutez vraiment, cette écoute a quelque chose de miraculeux. (…) C’est un art qui ne s’apprend pas à l’université, pour lequel il n’existe pas de diplômes ; cet art s’acquiert en étant attentif à tout. (…)

Cet art d’écouter, êtes-vous capable de l’apprendre, non pas demain, mais là, en ce moment même ?

(J. Krishnamurti, Cette lumière en nous, la vraie méditation, Paris, Stock, 2014, p 126).

Bon Présent A Vous©.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mes prestations

Je m’adapte à vos besoins à chaque moment de votre vie (personnelle, professionnelle).

Retrouver confiance, développer sa concentration, accepter les aléas de la vie avec + de sérénité.

Le suivi individuel me permet d’être davantage à votre écoute et de personnaliser les activités.

Public

Adultes

  • Particuliers
  • Entreprises
  • Professionnels de l’action sociale et de la santé

Toute personne motivée et curieuse

  • Permanences dans les établissements
  • Déplacements à domicile
  • Séances individuelles

Tarifs

  • 1 séance gratuite de découverte et de confiance mutuelle
  • « Individuel » + Forfaitsà partir de 7 €

 

 

Ateliers

Orienter son attention sur 1 des 5 sens :

  • Ouïe (chant oiseaux, souffle du vent, cacophonie des bruits de la ville)
  • Goût (pendant une pause café, pause repas)
  • Toucher (la douceur d’un pull, rugosité de l’écorce d’un arbre)
  • Vue (une couleur, une forme, un élément de la nature, de son environnement)
  • Odorat (d’un aliment, de l’air)

Variations suivant le lieu et le choix, le besoin de la personne

Me suivre sur